Nous suivre

Parce que nous pensons que le partage de l’information contribue activement à l’émergence d’une intelligence collective, le Collectif Atypique vous propose de retrouver ici l’information diffusée quotidiennement sur sa page Facebook.

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

- La schizophrénie est un trouble mental sévère et chronique qui affecte plus de 23 millions de personnes dans le monde.

- La schizophrénie se caractérise par des distorsions de la pensée, des perceptions, des émotions, du sentiment de soi et du comportement. Le ressenti comporte souvent des hallucinations, le fait d’entendre des voix ou de voir des choses qui n’existent pas, et des délires, des convictions inébranlables ou fausses.

- Partout dans le monde, la schizophrénie s’associe à un lourd handicap et peut affecter les résultats aux niveaux éducatif et professionnel.

- La stigmatisation, les discriminations et les violations des droits fondamentaux des personnes atteintes sont courantes.

- On peut traiter la schizophrénie. Des médicaments et un appui psychosocial sont efficaces.

- L’accompagnement dans la vie quotidienne, l’assistance pour le logement et les emplois protégés sont des stratégies efficaces de prise en charge des schizophrènes.
... Voir PlusVoir Moins

[ 💡 Le trouble du spectre de l'autisme (TSA) n'est pas uniquement un diagnostic infantile.]

✔️ Le TSA affecte les adultes dans trois domaines principaux:
- Interactions sociales
- Communication verbale et non verbale
- Comportements répétitifs ou rituels

✔️ Les symptômes se manifestent selon un spectre de gravité. Certains adultes ne présentent aucune difficulté tandis que d'autres sont confrontés à de formidables défis quotidiens. Deux personnes autistes ne sont pas pareilles.

✔️ Les symptômes communs chez les adultes comprennent:
- Difficulté à comprendre les sentiments des autres
- Difficulté à suivre les conversations
- Une inflexion qui ne reflète pas les sentiments
- Routines quotidiennes
- Connaissance approfondie d'un sujet particulier
- Difficulté d'interprétation du langage corporel, des expressions faciales ou des indices sociaux
... Voir PlusVoir Moins

[ 💡 Le trouble du spectre de lautisme (TSA) nest pas uniquement un diagnostic infantile.]

✔️ Le TSA affecte les adultes dans trois domaines principaux:
- Interactions sociales
- Communication verbale et non verbale
- Comportements répétitifs ou rituels

✔️ Les symptômes se manifestent selon un spectre de gravité. Certains adultes ne présentent aucune difficulté tandis que dautres sont confrontés à de formidables défis quotidiens. Deux personnes autistes ne sont pas pareilles.

✔️ Les symptômes communs chez les adultes comprennent:
- Difficulté à comprendre les sentiments des autres
- Difficulté à suivre les conversations
- Une inflexion qui ne reflète pas les sentiments
- Routines quotidiennes
- Connaissance approfondie dun sujet particulier
- Difficulté dinterprétation du langage corporel, des expressions faciales ou des indices sociaux

♾️ La neurodiversité est un terme générique regroupant notamment l’autisme, le TDAH, la douance, la dyslexie, la dyscalculie, le syndrome de Gilles de la Tourette, etc. mais également la "neurotypicalité" (autrement dit, les individus n’ayant pas de condition neurologique les distinguant de la norme).

C’est l’idée que, comme dans tout autre environnement stable, les êtres humains sont différents et complémentaires, en l’occurrence par le biais de leurs cerveaux.

L’inclusion de la neurodiversité appelle forcément un changement de culture, à savoir : passer d’une culture de performance à une culture davantage centrée sur l’humain.
... Voir PlusVoir Moins

♾️ La neurodiversité est un terme générique regroupant notamment l’autisme, le TDAH, la douance, la dyslexie, la dyscalculie, le syndrome de Gilles de la Tourette, etc. mais également la neurotypicalité (autrement dit, les individus n’ayant pas de condition neurologique les distinguant de la norme).

C’est l’idée que, comme dans tout autre environnement stable, les êtres humains sont différents et complémentaires, en l’occurrence par le biais de leurs cerveaux.

L’inclusion de la neurodiversité appelle forcément un changement de culture, à savoir : passer d’une culture de performance à une culture davantage centrée sur l’humain.

"Nous sommes tous différents. Aucun d'entre nous n'est inférieur." ... Voir PlusVoir Moins

Nous sommes tous différents. Aucun dentre nous nest inférieur.

Parce que vous êtes sensibles dans un monde insensible, n’avez aucune certitude dans un monde pétri de certitudes,
Parce que vous ressentez les autres comme s’ils étaient vous-mêmes,
Parce que vous ressentez l’anxiété du monde et son étroitesse sans fond et sa suffisance,
Parce que vous refusez de vous laver les mains de toutes les saletés du monde,
Parce que vous craignez d’être prisonniers des limites du monde,
Pour votre peur de l’absurdité de l’existence,
Pour votre subtilité à ne pas dire aux autres ce que vous voyez en eux.
Pour votre difficulté à gérer les choses pratiques et pour votre pragmatisme à gérer l’inconnu,
Pour votre réalisme transcendantal et votre manque de réalisme au quotidien,
Pour votre sens de l’exclusivité et votre peur de perdre vos amis proches,
Pour votre créativité et votre capacité à vous extasier,
Pour votre inadaptation à « ce qui est » et votre capacité d’adaptation à « ce qui devrait être »,
Pour toutes vos habiletés si grandes et pourtant inutilisées,
Pour la reconnaissance tardive de la vraie valeur de votre grandeur, Parce que vous êtes humiliés alors que vous veillez toujours à ne pas humilier les autres,
Parce que votre pouvoir immense est toujours mis à bas par une force brutale ;
Et pour tout ce que vous êtes capables de deviner, tout ce que vous n’exprimez pas, et tout ce qui est infini en vous
Pour la solitude et l’étrangeté de votre cheminement

Soyez salués !

K. Dabrowski (1902-1980)
... Voir PlusVoir Moins

Parce que vous êtes sensibles dans un monde insensible, n’avez aucune certitude dans un monde pétri de certitudes,
Parce que vous ressentez les autres comme s’ils étaient vous-mêmes,
Parce que vous ressentez l’anxiété du monde et son étroitesse sans fond et sa suffisance,
Parce que vous refusez de vous laver les mains de toutes les saletés du monde,
Parce que vous craignez d’être prisonniers des limites du monde,
Pour votre peur de l’absurdité de l’existence,
Pour votre subtilité à ne pas dire aux autres ce que vous voyez en eux.
Pour votre difficulté à gérer les choses pratiques et pour votre pragmatisme à gérer l’inconnu,
Pour votre réalisme transcendantal et votre manque de réalisme au quotidien,
Pour votre sens de l’exclusivité et votre peur de perdre vos amis proches,
Pour votre créativité et votre capacité à vous extasier,
Pour votre inadaptation à « ce qui est » et votre capacité d’adaptation à « ce qui devrait être »,
Pour toutes vos habiletés si grandes et pourtant inutilisées,
Pour la reconnaissance tardive de la vraie valeur de votre grandeur, Parce que vous êtes humiliés alors que vous veillez toujours à ne pas humilier les autres,
Parce que votre pouvoir immense est toujours mis à bas par une force brutale ;
Et pour tout ce que vous êtes capables de deviner, tout ce que vous n’exprimez pas, et tout ce qui est infini en vous
Pour la solitude et l’étrangeté de votre cheminement

Soyez salués !

K. Dabrowski (1902-1980)

Être une personne autiste c'est avoir un autre regard, c'est avoir un mode de pensée différent.

Être une personne autiste, c'est être ce que nous sommes. C'est être riche de nos différences.

Ne subissez pas l'indifférence ou le jugement, vivez comme vous êtes !

Quelqu'un a écrit de manière juste un jour, je ne sais plus où: «La pire des souffrances est la négation de ce que nous sommes ...»

Alexandre Jollien a écrit justement: «Ce qui fait grandir, ce n’est pas la souffrance, c’est ce qu’on en fait ».

La souffrance sous n’importe quelle forme qu’elle soit, est juste une alerte rouge, un état de crise, un mauvais moment à passer.

La souffrance n’est pas la révolution, elle prépare juste à la révolution et au changement.

Cette souffrance sera effectivement plus facile à vivre et plus courte si on met tout notre énergie non pas à la combattre, mais à en prendre soin.

On peut aussi décider de la transformer en une énergie créatrice pour notre épanouissement personnel et celui des autres.

Personne n’a le choix de sa souffrance mais tout le monde a le choix de la transformer ou pas…

© Collectif Atypique
... Voir PlusVoir Moins

Être une personne autiste cest avoir un autre regard, cest avoir un mode de pensée différent.

Être une personne autiste, cest être ce que nous sommes. Cest être riche de nos différences.

Ne subissez pas lindifférence ou le jugement, vivez comme vous êtes !

Quelquun a écrit de manière juste un jour, je ne sais plus où: «La pire des souffrances est la négation de ce que nous sommes ...»

Alexandre Jollien a écrit justement: «Ce qui fait grandir, ce n’est pas la souffrance, c’est ce qu’on en fait ».

La souffrance sous n’importe quelle forme qu’elle soit, est juste une alerte rouge, un état de crise, un mauvais moment à passer.

La souffrance n’est pas la révolution, elle prépare juste à la révolution et au changement.

Cette souffrance sera effectivement plus facile à vivre et plus courte si on met tout notre énergie non pas à la combattre, mais à en prendre soin.

On peut aussi décider de la transformer en une énergie créatrice pour notre épanouissement personnel et celui des autres.

Personne n’a le choix de sa souffrance mais tout le monde a le choix de la transformer ou pas…

© Collectif Atypique

[ 💡 Explication autour de l'hyperactivité.]

Le terme « hyperactivité » est souvent utilisé pour désigner tout trouble du déficit de l’attention, à tort malheureusement. Car en réalité, une personne qui souffre de trouble déficitaire de l’attention n’est pas obligatoirement hyperactive, et inversement, une personne hyperactive ne souffre pas forcément d’un déficit de l’attention. Bien qu’il s’agisse d’un même trouble et qu’il soit attribué à la même cause, tout est en réalité question de prédominance de symptômes.

Ainsi, on peut en distinguer trois sortes :

- Le trouble déficitaire de l’attention avec prédominance de l’hyperactivité, que l’on appelle généralement « TDAH » ;

- Le trouble avec prédominance de l’inattention sans hyperactivité et impulsivité, que l’on appelle généralement « TDA » ;

- Le trouble avec prédominance de l’hyperactivité et de l’impulsivité, sans déficit de l’attention, que l’on appelle généralement « Hyperactivité » également défini en tant que hyperkinésie (ou trouble hyperkinétique).
... Voir PlusVoir Moins

[ 💡 Explication autour de lhyperactivité.]

Le terme « hyperactivité » est souvent utilisé pour désigner tout trouble du déficit de l’attention, à tort malheureusement. Car en réalité, une personne qui souffre de trouble déficitaire de l’attention n’est pas obligatoirement hyperactive, et inversement, une personne hyperactive ne souffre pas forcément d’un déficit de l’attention. Bien qu’il s’agisse d’un même trouble et qu’il soit attribué à la même cause, tout est en réalité question de prédominance de symptômes.

Ainsi, on peut en distinguer trois sortes :

- Le trouble déficitaire de l’attention avec prédominance de l’hyperactivité, que l’on appelle généralement « TDAH » ;

- Le trouble avec prédominance de l’inattention sans hyperactivité et impulsivité, que l’on appelle généralement « TDA » ;

- Le trouble avec prédominance de l’hyperactivité et de l’impulsivité, sans déficit de l’attention, que l’on appelle généralement « Hyperactivité » également défini en tant que hyperkinésie (ou trouble hyperkinétique).

[💡Bienvenue aux neuratypiques ! ]

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre et d’augmentation du nombre d’adultes qui reçoivent un diagnostic de TDAH, plusieurs plaident en faveur de l’inclusion des personnes neuroatypiques en emploi. De façon générale, la neurodiversité désigne la pluralité des modes de fonctionnement cognitifs et neurologiques (façons différentes de penser, de résoudre un problème ou de trouver des solutions, par exemple).

De nos jours, de plus en plus de formations sur la neurodiversité défendent et valorisent notamment l’inclusion au travail des personnes dites neuroatypiques grâce à des mesures adaptatives. Qu’est-ce qui caractérise ces personnes ? Leurs profils se distinguent significativement de la norme sur le plan neurologique : ils incluent l’autisme, le TDAH, la douance, la dyslexie, la dyscalculie, la dyspraxie, le syndrome de Gilles de La Tourette, etc.

Source : « La neurodiversité au travail » (capsule vidéo et texte en ligne), firme Actualisation IDH, 2019.

lnkd.in/dZjnpbE
... Voir PlusVoir Moins

[💡Bienvenue aux neuratypiques ! ]

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre et d’augmentation du nombre d’adultes qui reçoivent un diagnostic de TDAH, plusieurs plaident en faveur de l’inclusion des personnes neuroatypiques en emploi. De façon générale, la neurodiversité désigne la pluralité des modes de fonctionnement cognitifs et neurologiques (façons différentes de penser, de résoudre un problème ou de trouver des solutions, par exemple).

De nos jours, de plus en plus de formations sur la neurodiversité défendent et valorisent notamment l’inclusion au travail des personnes dites neuroatypiques grâce à des mesures adaptatives. Qu’est-ce qui caractérise ces personnes ? Leurs profils se distinguent significativement de la norme sur le plan neurologique : ils incluent l’autisme, le TDAH, la douance, la dyslexie, la dyscalculie, la dyspraxie, le syndrome de Gilles de La Tourette, etc.

Source : « La neurodiversité au travail » (capsule vidéo et texte en ligne), firme Actualisation IDH, 2019.

https://lnkd.in/dZjnpbE

Petit rappel essentiel ! 🤓
- tous les hypersensibles ne sont pas surdoués
- tous les surdoués ne sont pas hypersensibles
- ce n'est pas mieux d'être surdoué
- tous les hypersensibles / surdoués ne se ressemblent pas
- on peut aussi avoir des troubles du spectre autistique... ou pas !
- ne vous comparez pas, apprenez à connaître VOS caractéristiques
- ne mélangez pas tout
- ne faîtes pas de vos caractéristiques personnelles une généralité
- si vous n'êtes pas formé au sujet, gardez l'humilité de parler de VOTRE expérience
- si vous n'avez pas envie de vous collez une étiquette c'est OK, mais ne jugez pas les personnes qui en ressentent le besoin, car c'est OK aussi
- qu'importe où vous vous situez sur le graphique, VOUS ÊTES PARFAIT.E COMME VOUS ÊTES 🥰

Si tu souhaites + d'infos sur la douance et/ou l'hypersensibilité, tu peux aller sur mon site (lien en bio) et t'abonner à la newsletter, car tu auras accès gratuitement à mon ebook sur ces sujets ! 😘

Si tu te sais déjà hp/Hs, j'ai écrit un petit livre de développement personnel pour prendre soin de toi sur 100j (une petite info ludique et rapide à lire tous les jours sur 100j), pour 9,90€ exclusivement aux Editions Ailes & Graines (n'hésitez pas à suivre la page, de jolis concours avec des livres ecolo et imprimés en France 🇫🇷🌱).

NB: on ne parle plus d'Asperger auj mais ce terme est encore utilisé d'où mon choix de l'écrire, hypersensibilité et ultrasensibilité sont sensiblement différentes, mais j'ai souhaité simplifier (pour + d'infos y'a les stories permanentes 😉)
Les TSA sont aussi neuro atypiques !

PS: j'ai oublié "philo cognitif", qui est une autre appellation pour parler de " Zèbre/surdoué/hp"! ☺

#hypersensible #hypersensibilite #ultrasensible #ultrasensibilite #hs #hp #hautpotentiel #surdoue #zebre #hautpotentielintellectuel #enfantprecoce
... Voir PlusVoir Moins

Commentez sur Facebook

Ma fille est HP et Hypersensible, mais jamais je parle d'elle en ces termes ni en utilisant le terme zèbre... Par contre, on n'utilise plus le terme surdoué à cause de sa résonance..

Bonjour, j'entends et je lis souvent que le terme "zebre" que c'est le synonyme de surdoué est ce vrai ?

j'ai été diagnostiquée ( comme mes enfants ) HP, sauf que moi suis asperger et mes enfants des HPI, et je deteste, deteste deteste ces acronymes, je sais pas si c'est une nouvelle mode, mais bcp s'en servent aujourdhui comme pour se vanter d'être?... moi je vivais bien avant d etre diagnostiquée, je l'ia ete bien malgré moi, car j'ai été signalée par une pet... d'assistante sociale qui a vu entrer E.T. dans son petit bureau d'aides sociales, et qui n'a eu que comme réflexes de me remonter. Ca m'a juste appris à ne pas demander d'aides pour un relogement social, dans ce monde d'holométaboles. Je me suis retrouvée en sauvegarde de justice, à batailler avec mon avocate pour prouver que je n'étais ni sénile, ni déficiente mentale et ni déficiente intellectuelle. Pour cela, j'ai vu différents psychiatres, médecins et finalement arriver devant des spécialistes des atypies. Le lycée m'a demandé également de faire un diag sur mon fils cadet qui est en seconde général, bref la famille est passée car finalement ça serait génétique toussa toussa... Bref être asperger HP pour moi n'a été que sources de problèmes dés que j'ai été confrontée à un regard de merde et discriminatoire. Ce monde ne veut pas la différence comportementale, car c'est tout ce que je me reconnais, j'ai des comportements, et rien de plus. Je hais les étiquettes que ces humains pseudos hybridés vous collent maintenant, comme s'ils avaient trouvés un nouveau mot dans leur dictionnaire d'attardés. Je déteste dans le sens que des personnes qui ont des problèmes mentaux vont encore plus faire des dénis sur eux et leurs maladies maintenant que la mode est à tout remettre sur le dos des HP HPI TSA etc. C'est si pratique, si simple, et si valorisant aussi pour des personnes pseudos " idiotes" "attardés" qui vont trouver la super excuse que s'ils ont rien foutu à l'école c'est parce qu'ils sont des zébrés à pattes de mouches. Et la marmotte ?... Moi ces mythos me gonfle autant que de voir des psychiatres refuser " cette mode " et tout foutre dans les névroses et psychoses. C'est extrême de leur côté car les mythos pseudos HP ont créé justement ça. C'est comme dans les domaines de la voyance et la médiumnité, à force de voir arriver des mythos pseudos charlatans dedans, on y croit plus, on rigole, c'est devenu source de calembours. Mais la faute à qui, hein? voilà... Moi qu'on me reparle plus d'asperger HP HPI etc, je m'en éloigne totalement, je ne veux plus qu'on m'en parle, et pour mes enfants pareil. Ca nous a causé assez d'emmerdements et de privations de liberté. Ce monde est juste fou, et ça c'est plus que plausible...

[ ♾️ L’autisme, une autre façon d’être et de penser.]

La personne autiste rencontre des difficultés au quotidien, certes. Elle ne parait pas comme les autres, certes. Elle est différente, certes. Mais, d’une part, elle a beaucoup de potentiel en elle et d’autre part, c’est une personne avant tout : elle aime ses proches, son entourage et a besoin en retour de se sentir aimée et appréciée à sa juste valeur ; elle ressent les choses, a ses propres émotions, ses propres jugements et opinions ainsi que des besoins comme chez tout être humain.

La personne autiste voit le monde sous un autre œil, c’est tout, mais elle n’est pas différente des autres. La personne autiste a besoin d’être acceptée, intégrée, encadrée, aimée et appréciée. L’autisme est une autre façon d’être et non pas une fatalité.

Les personnes autistes ont un cerveau connecté différemment de celles qui ne le sont pas. Par conséquent, ils perçoivent et traitent l’information différemment. Sous le prisme de l’autisme, le monde est tout autre. De la perspective d’une personne avec autisme, les autres sont différents mais n’oublions pas que nous sommes chacun notre propre point de référence.

Les personnes autistes semblent parfois vivre dans leur propre monde ou s’accrocher à leur bulle quand elles en ressentent le besoin. Elles rencontrent souvent des difficultés au cours de leur vie et et doivent s’accrocher plus que les autres sur leurs potentialités afin de s’adapter au monde, de s’épanouir, de s’accomplir et de se révéler comme tout être humain.

© Collectif Atypique
... Voir PlusVoir Moins

[ ♾️ L’autisme, une autre façon d’être et de penser.]

La personne autiste rencontre des difficultés au quotidien, certes. Elle ne parait pas comme les autres, certes. Elle est différente, certes. Mais, d’une part, elle a beaucoup de potentiel en elle et d’autre part, c’est une personne avant tout : elle aime ses proches, son entourage et a besoin en retour de se sentir aimée et appréciée à sa juste valeur ; elle ressent les choses, a ses propres émotions, ses propres jugements et opinions ainsi que des besoins comme chez tout être humain.

La personne autiste voit le monde sous un autre œil, c’est tout, mais elle n’est pas différente des autres. La personne autiste a besoin d’être acceptée, intégrée, encadrée, aimée et appréciée. L’autisme est une autre façon d’être et non pas une fatalité.

Les personnes autistes ont un cerveau connecté différemment de celles qui ne le sont pas. Par conséquent, ils perçoivent et traitent l’information différemment. Sous le prisme de l’autisme, le monde est tout autre. De la perspective d’une personne avec autisme, les autres sont différents mais n’oublions pas que nous sommes chacun notre propre point de référence.

Les personnes autistes semblent parfois vivre dans leur propre monde ou s’accrocher à leur bulle quand elles en ressentent le besoin. Elles rencontrent souvent des difficultés au cours de leur vie et et doivent s’accrocher plus que les autres sur leurs potentialités afin de s’adapter au monde, de s’épanouir, de s’accomplir et de se révéler comme tout être humain.

© Collectif Atypique

Commentez sur Facebook

Évidemment, je respecte la vision des choses de chacun et je ne pense pas me résumer uniquement à mon autisme. Néanmoins, je ne suis pas d'accord. Le fait d'être autiste induit ma manière de percevoir et de ressentir le monde, mon corps, mes émotions. Cela me fait me comporter "différemment", implique un certain comportement, vu comme étrange et routinier, renforce mes intérêts et mes passions. Mon autisme définit réellement qui je suis. Le risque de telles phrases, c'est de s'entendre dire par les allistes qu'on doit passer au dessus de l'autisme, se comporter "normalement", et de devoir minimiser nos difficultés.

[ 📘 "Le syndrome d'Asperger, comprendre pour agir" de Sarah Chastenet ]

Difficultés pour comprendre le monde social, incapable de changer ses habitudes, collections en tout genre, vous avez déjà observé cela chez votre enfant. Asperger, Autiste, Aspi, Neuro-atypique, Neurodivergent, etc. Tant de mots pour désigner une personne ayant un Syndrome d’Asperger, tant de facettes à comprendre chez son enfant.

​Parents, membres de la famille, enseignants, amis ou curieux, ce livre s’adresse à vous. À toute personne désireuse de comprendre les personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique (TSA) sans déficience intellectuelle.

Sarah Chastenet vous guide tout au long des étapes qui peuvent vous aider à accompagner votre enfant dans toute sa singularité. En donnant du sens à ses comportements: le développement de ses compétences sociales, son langage, jusqu’à la pose du diagnostic. Elle vous donne des clés pour comprendre ses besoins spécifiques en termes d’accompagnement à la maison, à la fois dans l’adaptation de l’environnement mais également dans les méthodes à mettre en place pour l’aider au mieux.

Un excellent ouvrage à vous procurer ici: www.enrickb-editions.com/le-syndrome-d-asperger
... Voir PlusVoir Moins

[ 📘 Le syndrome dAsperger, comprendre pour agir de Sarah Chastenet ]

Difficultés pour comprendre le monde social, incapable de changer ses habitudes, collections en tout genre, vous avez déjà observé cela chez votre enfant. Asperger, Autiste, Aspi, Neuro-atypique, Neurodivergent, etc. Tant de mots pour désigner une personne ayant un Syndrome d’Asperger, tant de facettes à comprendre chez son enfant.

​Parents, membres de la famille, enseignants, amis ou curieux, ce livre s’adresse à vous. À toute personne désireuse de comprendre les personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique (TSA) sans déficience intellectuelle.

Sarah Chastenet vous guide tout au long des étapes qui peuvent vous aider à accompagner votre enfant dans toute sa singularité. En donnant du sens à ses comportements: le développement de ses compétences sociales, son langage, jusqu’à la pose du diagnostic. Elle vous donne des clés pour comprendre ses besoins spécifiques en termes d’accompagnement à la maison, à la fois dans l’adaptation de l’environnement mais également dans les méthodes à mettre en place pour l’aider au mieux.

Un excellent ouvrage à vous procurer ici: https://www.enrickb-editions.com/le-syndrome-d-asperger

Photos du journal📑 2e volet de l'étude annuelle sur l’impact de la stratégie nationale autisme-troubles du neuro-développement

Du mercredi 13 janvier au lundi 15 février 2021, toutes les personnes autistes, Dys, TDI, Tdah et leurs familles sont invitées à répondre au questionnaire en ligne conçu avec Ipsos

👉 ow.ly/o7DF50D8dbV
... Voir PlusVoir Moins

Une image dédiée à nos trop nombreux « sachants »... Un basique mais tellement courant... Même si un diagnostic reste quelque chose de personnel relevant presque de l'intimité. ... Voir PlusVoir Moins

Une image dédiée à nos trop nombreux « sachants »... Un basique mais tellement courant... Même si un diagnostic reste quelque chose de personnel relevant presque de lintimité.

[ 🧠 L'autisme en emploi par Agefiph ]

"On parle de trouble du spectre de l'autisme (TSA) d'origine neurodéveloppementale qui survient pendant la petite enfance et qui influe sur la façon dont une personne voit le monde, traite l'information et interagit avec d'autres personnes. Le trouble évolue et perdure à l'âge adulte. Il arrive que des personnes soient diagnostiquées à l'âge adulte (vingtaine, trentaine ou plus)."
#autisme #TSA #emploi

www.agefiph.fr/sites/default/files/medias/fichiers/2019-10/AGEFIPH_FICHE_RRH-Autisme-en-emploi.pdf
... Voir PlusVoir Moins

[ 🧠 Lautisme en emploi par Agefiph ]

On parle de trouble du spectre de lautisme (TSA) dorigine neurodéveloppementale qui survient pendant la petite enfance et qui influe sur la façon dont une personne voit le monde, traite linformation et interagit avec dautres personnes. Le trouble évolue et perdure à lâge adulte. Il arrive que des personnes soient diagnostiquées à lâge adulte (vingtaine, trentaine ou plus).
#autisme #TSA #emploi

https://www.agefiph.fr/sites/default/files/medias/fichiers/2019-10/AGEFIPH_FICHE_RRH-Autisme-en-emploi.pdf

Après des millénaires d’évolution, les experts l'affirment : l’intelligence humaine serait sur le déclin. Nous serions plus lents que nos ancêtres et nos résultats aux tests de QI, après des décennies de hausse, plafonnent, voire baissent. Ce documentaire compulse les théories de psychologues, de biologistes ou de neurologues. ... Voir PlusVoir Moins

Judith Bluestone nous propose dans l'ouvrage "L'autisme en lumière" une compréhension nouvelle de l'autisme, grâce à une approche globale de l'individu, et présente des stratégies pratiques concrètes à mettre en oeuvre de manière autonome au quotidien. Elle s'appuie sur ses connaissances d'experte du fonctionnement du système nerveux, sa propre expérience de personne autiste et sa pratique thérapeutique auprès de personnes autistes durant plusieurs décennies. ... Voir PlusVoir Moins

Judith Bluestone nous propose dans louvrage Lautisme en lumière une compréhension nouvelle de lautisme, grâce à une approche globale de lindividu, et présente des stratégies pratiques concrètes à mettre en oeuvre de manière autonome au quotidien. Elle sappuie sur ses connaissances dexperte du fonctionnement du système nerveux, sa propre expérience de personne autiste et sa pratique thérapeutique auprès de personnes autistes durant plusieurs décennies.

[ 🛑 LE VALIDISME]

Le validisme est une posture idéologique, qui postule un système de valeurs, reposant sur des norme en capacités, en compétences cognitives et intellectuelles, ou toutes autres références standardisées qui impliqueraient nécessairement de positionner un sujet en dessus ou en dessous "de", par rapport "à".

Cette posture idéologique est illégitime, car elle évacue la notion d'altérité, et oblitère le caractère totalement arbitraire de ses procédés. Une personne qui emploie le validisme, ne jugera pas l'individu pour ce qu'il est, et dans le respect de son altérité. Un "validiste" jugera l'individu en fonction des normes fixées à posteriori, qui elles ne reposent que sur des données empiriques, qui ont été sélectionnées et décidées, utilisées comme références absolues, niant les aspects dynamique de l'individu évalué, ainsi que l'aspect essentialiste de l'idéologie appliquée. L'invocation d'une moyenne ou d'une médiane, ne rend pas plus légitime l'application de l'idéologie, car il n'existe aucun Indicateur "rationnel", qui puisse nous dire où couper le monde en deux, ou encore, où commencent et finissent les tranches invoquées (catégories, classifications...).

Son illégitimité est liée a son caractère profondément dogmatique, niant les contextes, les cadres, les dimensions, et la relativité de ses modèles. Validisme découle des notions de validité et de conformité, qui implique l'approbation d'un tiers, qui jouit de ce fait d'un pouvoir en tant que juge. Il s'agit en tout et pour tout, d'un procédé d'extension de sa sphère de contrôle.》

Par Sébastien S.M
... Voir PlusVoir Moins

[ 🛑 LE VALIDISME]

Le validisme est une posture idéologique, qui postule un système de valeurs, reposant sur des norme en capacités, en compétences cognitives et intellectuelles, ou toutes autres références standardisées qui impliqueraient nécessairement de positionner un sujet en dessus ou en dessous de, par rapport à.

Cette posture idéologique est illégitime, car elle évacue la notion daltérité, et oblitère le caractère totalement arbitraire de ses procédés. Une personne qui emploie le validisme, ne jugera pas lindividu pour ce quil est, et dans le respect de son altérité. Un validiste jugera lindividu en fonction des normes fixées à posteriori, qui elles ne reposent que sur des données empiriques, qui ont été sélectionnées et décidées, utilisées comme références absolues, niant les aspects dynamique de lindividu évalué, ainsi que laspect essentialiste de lidéologie appliquée. Linvocation dune moyenne ou dune médiane, ne rend pas plus légitime lapplication de lidéologie, car il nexiste aucun Indicateur rationnel, qui puisse nous dire où couper le monde en deux, ou encore, où commencent et finissent les tranches invoquées (catégories, classifications...).

Son illégitimité est liée a son caractère profondément dogmatique, niant les contextes, les cadres, les dimensions, et la relativité de ses modèles. Validisme découle des notions de validité et de conformité, qui implique lapprobation dun tiers, qui jouit de ce fait dun pouvoir en tant que juge. Il sagit en tout et pour tout, dun procédé dextension de sa sphère de contrôle.》

Par Sébastien S.M

[ 🧠 TND et handicap.]

Un trouble neurodéveloppemental (TND) peut se définir comme un trouble affectant le processus de développement cérébral, conduisant à des difficultés plus ou moins grandes dans une ou dans plusieurs des fonctions cérébrales.

On peut citer principalement parmi ces TND : la déficience intellectuelle, le trouble du spectre de l'autisme, le trouble déficitaire de l’attention, le trouble du développement de la coordination, le trouble spécifique du langage oral ou écrit… Ces troubles sont très fréquents, affectant entre 1 % et 6 % de la population générale, avec un taux plus important de garçons pour la plupart d’entre eux qui s’explique en partie par le fait que certains gènes impliqués dans les TND se trouvent sur le chromosome X. Or les garçons ne possèdent qu’un seul chromosome X alors que les filles qui en possèdent deux peuvent en inactiver un, et limiter ainsi l’expression de gènes qui auraient été délétères pour leur développement.

Il existe de fortes associations entre ces divers troubles, qui sont rarement isolés, cela est un argument fort pour la nécessité d’un regard pluridisciplinaire, de façon à tenir compte de toutes les facettes des troubles présents.

Il ne s’agit pas de « maladie », mais d'un « fonctionnement différent » qui peut entraver la personne dans certaines de ses capacités et son adaptation à l’environnement. L’entrave à l‘autonomie et la restriction de participation à la vie en société définissent le handicap.
... Voir PlusVoir Moins

[ 🧠 TND et handicap.]

Un trouble neurodéveloppemental (TND) peut se définir comme un trouble affectant le processus de développement cérébral, conduisant à des difficultés plus ou moins grandes dans une ou dans plusieurs des fonctions cérébrales.

On peut citer principalement parmi ces TND : la déficience intellectuelle, le trouble du spectre de lautisme, le trouble déficitaire de l’attention, le trouble du développement de la coordination, le trouble spécifique du langage oral ou écrit… Ces troubles sont très fréquents, affectant entre 1 % et 6 % de la population générale, avec un taux plus important de garçons pour la plupart d’entre eux qui s’explique en partie par le fait que certains gènes impliqués dans les TND se trouvent sur le chromosome X. Or les garçons ne possèdent qu’un seul chromosome X alors que les filles qui en possèdent deux peuvent en inactiver un, et limiter ainsi l’expression de gènes qui auraient été délétères pour leur développement.

Il existe de fortes associations entre ces divers troubles, qui sont rarement isolés, cela est un argument fort pour la nécessité d’un regard pluridisciplinaire, de façon à tenir compte de toutes les facettes des troubles présents.

Il ne s’agit pas de « maladie », mais dun « fonctionnement différent » qui peut entraver la personne dans certaines de ses capacités et son adaptation à l’environnement. L’entrave à l‘autonomie et la restriction de participation à la vie en société définissent le handicap.

"Ce livre est divisé en cinq sections, contenant chacune une nouvelle idée et technique. Ces techniques, faciles à apprendre, peuvent vous aider à réduire votre niveau de stress en quelques minutes par jour."
via World Health Organization (WHO)

bit.ly/3btzOu9
... Voir PlusVoir Moins

Commentez sur Facebook

Je pense que cette agence de référence internationale peut être oublié car ces idées sont contradictoires Surtout sur l autisme

Stéphanie Deslauriers est psychoéducatrice et conférencière au Québec. Depuis 2012, elle a publié près de quinze livres. Elle est chroniqueuse à l’émission Format familial à Télé-Québec. On peut aussi la lire dans divers médias, dont le magazine Véro.

Pour suivre Stéphanie Deslauriers: stephaniedeslauriers.com
... Voir PlusVoir Moins

Stéphanie Deslauriers est psychoéducatrice et conférencière au Québec. Depuis 2012, elle a publié près de quinze livres. Elle est chroniqueuse à l’émission Format familial à Télé-Québec. On peut aussi la lire dans divers médias, dont le magazine Véro.

Pour suivre Stéphanie Deslauriers: https://stephaniedeslauriers.com

2 semaines

Collectif Atypique

Liane Holliday Willey est une auteure américaine, elle est la première personne à avoir employé le terme "aspie" dans une publication, en l'occurrence dans son livre "Pretending to be Normal: Living with Asperger's Syndrome" en 1999, traduit en français en 2007 sous le titre "Vivre avec le syndrome d'Asperger : un handicap invisible au quotidien.". ... Voir PlusVoir Moins

Liane Holliday Willey est une auteure américaine, elle est la première personne à avoir employé le terme aspie dans une publication, en loccurrence dans son livre Pretending to be Normal: Living with Aspergers Syndrome en 1999, traduit en français en 2007 sous le titre Vivre avec le syndrome dAsperger : un handicap invisible au quotidien..

2 semaines

Collectif Atypique

Jean-François Chossy est un ancien député, co-rédacteur de loi du 11 février 2005 et auteur du rapport "Évolution des mentalités et changement du regard de la société sur les personnes handicapées : passer de la prise en charge à la prise en compte".

Il est aussi à l'initiative de la « loi Chossy », promulguée le 11 décembre 1996 pour garantir un accompagnement pluridisciplinaire aux personnes autistes, et faire reconnaître l'autisme en tant que handicap, en modifiant la loi de 1975. Adoptée à l'unanimité, il s'agit de la première loi en faveur des droits des personnes autistes en France.
... Voir PlusVoir Moins

Jean-François Chossy est un ancien député, co-rédacteur de loi du 11 février 2005 et auteur du rapport Évolution des mentalités et changement du regard de la société sur les personnes handicapées : passer de la prise en charge à la prise en compte.

Il est aussi à linitiative de la « loi Chossy », promulguée le 11 décembre 1996 pour garantir un accompagnement pluridisciplinaire aux personnes autistes, et faire reconnaître lautisme en tant que handicap, en modifiant la loi de 1975. Adoptée à lunanimité, il sagit de la première loi en faveur des droits des personnes autistes en France.

Commentez sur Facebook

Changer les mots est une bonne chose sauf si ils sont détournés dans un but de communication. L'exemple de l'école inclusive le démontre quand un gouvernement l'utilise pour ouvrir des classes basées sur la ségrégation.ou encore le terme scolarisation utilisé pour quelques heures d'écoles ou pour les ime.

A partir du moment où un pays est contraint de faire des lois dites l'égalité des chances, c'est qu'il ne considère pas les gens différents comme des citoyens et que toutes les lois ne s'appliqueraient pas

2 semaines

Collectif Atypique

Propos tout à fait juste d'un illustre homme politique et magistrat américain du 19ème siècle. Enfant surdoué, Charles Evans Hughes étudie chez lui et non à l'école, qu'il trouvait ennuyeuse.

Pour en savoir plus: fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Evans_Hughes
... Voir PlusVoir Moins

Propos tout à fait juste dun illustre homme politique et magistrat américain du 19ème siècle. Enfant surdoué, Charles Evans Hughes étudie chez lui et non à lécole, quil trouvait ennuyeuse.

Pour en savoir plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Evans_Hughes
Charger plus

© 2020 Collectif Atypique – Mentions légales